Google et Orange veulent bouleverser le marché africain du smartphone

Google et Orange veulent bouleverser le marché africain du smartphone

[Africa Diligence] Orange et Google viennent de lancer un nouveau smartphone à 25.50 euros sur le marché africain et moyen-oriental. De l’avis des analystes du Centre Africain de Veille et d’Intelligence Economique (CAVIE), le Sanza Touch devrait bouleverser le segment pas cher du marché du smartphone en Afrique face à une présence chinoise restée sans concurrence sur les bas coûts.

Lancement du Sanza Touch sur le marché africain

Le marché africain a longtemps été considéré comme un véritable eldorado pour les acteurs du web. En Afrique, Orange compte pas moins de 124 millions de clients. Un chiffre qui donne un aperçu du potentiel de cet énorme marché. Après l’ouverture de réseaux et d’infrastructures sur le continent africain, Orange décide de passer la vitesse supérieure et de s’attaquer au marché du mobile. L’opérateur français vient d’annoncer le lancement d’une offre spécialement destinée aux pays africains : un smartphone low cost en association avec Google. Il s’agit du premier smartphone 4G Android (Go edition) vendu au prix dérisoire de 30 dollars, l’équivalent de 25,50 euros.

Après avoir lancé il y a quelques années Sanza, son tout premier smartphone 3G low cost, Orange revient avec le Sanza Touch, un nouveau lancement pour rendre plus accessibles les smartphones sur le marché africain. Orange s’appuie sur le soutien de Google et d’Android pour s’assurer une meilleure pénétration du marché. À ce jour, le coût moyen d’un smartphone dépasse 60% du revenu mensuel moyen des africains tous pays confondus. Google et Orange entendent bien démocratiser l’utilisation des téléphones intelligents en cassant les prix.

Un marché à 5,6 milliards d’euros pour Orange

Le smartphone Sanza Touch est doté d’un écran 4 pouces et d’une mémoire de 8 Go. Quelques applications seront pré-installées sur ce smartphone dont Orange Money, une application de transfert d’argent populaire sur le continent africain. Les réseaux sociaux Facebook, WhatsApp et YouTube seront également disponibles directement dès l’achat du smartphone. Selon Alioune Ndiaye, directeur général d’Orange Middle East and Africa, la barrière de l’utilisation de l’Internet sur le marché africain est le prix et l’accessibilité. Le Sanza Touch vise à casser cette barrière.

Sur ces marchés, Orange enregistrait tout de même un chiffre d’affaires de 5,6 milliards d’euros en 2019. C’est colossal et le géant français est convaincu qu’il peut encore mieux faire avec ce lancement. Notons au passage que l’Afrique et le Moyen-Orient sont les zones où la croissance d’Orange est la plus forte. Ce n’est pas la première collaboration entre Orange et Google qui se sont déjà associés pour investir dans des startups. Une stratégie d’investissement qui visait déjà à l’époque l’Afrique et le Moyen-Orient dans les domaines de l’IoT, de la cybersécurité et du cloud.

La Rédaction (avec Valentin Cimino et le CAVIE)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.