Intelligence économique : le CAVIE s’installe sur le marché de la formation à distance

Intelligence économique : le CAVIE s’installe sur le marché de la formation à distance

[Africa Diligence] L’Université Virtuelle du Centre africain de veille et d’intelligence économique (UVC) rend ses formations certifiantes permanentes, toutes les semaines, du mercredi au vendredi. Cette montée en puissance du CAVIE répond à la demande croissante des cadres du public et du privé opérant sur les marchés africains.  

A compter du 1er novembre 2020, le CAVIE forme, en permanence, les acteurs du public et du privé et accompagne leurs organisations, le cas, échéant, à distance et de manière sécurisée, dans la mise en place de dispositifs de veille et d’intelligence économique, de guerre de l’information, de compliance, de due diligence et d’influence de la décision publique sur le continent africain.

Les sessions intensives et certifiantes se tiennent du mercredi au vendredi de chaque semaine, de 9h à 17h. Les cours théoriques ont lieu en matinée, les exercices pratiques dans l’après-midi. Les principales formations concernées sont les suivantes :

  • Veille et Intelligence Stratégique en Afrique (VISA)
  • Veille et Intelligence des Marchés Africains (VIMA)
  • Intelligence Economique et Due Diligence en Afrique (IEDDA)
  • Intelligence Economique et Journalisme d’Investigation (IEJI)
  • Influence de la Décision Publique en Afrique (IDPA)
  • Méthodes et Outils Avancés de Compliance (MOAC)
  • Certification des Collaborateurs Parlementaires Africains (CCPA)

En rappel, le CAVIE est l’organisme de référence, en Afrique, en matière de formation, d’évaluation et d’accréditation des experts en intelligence économique actifs sur les marchés africains. Depuis 2015, le Centre propose des cellules de veille et des dispositifs de due diligence clé en main aux États, aux patronats et aux entreprises opérant en Afrique. Le Centre est présent dans 38 pays, dont 35 sur le continent noir.

Parmi ses références : la présidence de la République de Côte d’Ivoire et celle du Togo, le Ministère des affaires étrangères du Bénin et celui de la Tunisie, l’Assemblée Nationale du Cameroun et celle du Congo, le Contrôle Supérieur de l’État du Cameroun, Barry Callebaut, ENEO, la Société Anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), la Société Nationale des Pétroles du Congo, la SCTM, le Port Autonome de Douala (PAD), Chanas Assurance, le Crédit Foncier du Cameroun (CFC), Afriland First Bank, Axys, Trimetys, Mauritius Commercial Bank (MCB), le Groupement Inter-patronal du Cameroun (GICAM) et la Banque des Etats d’Afrique Centrale (BEAC).

Informations et inscriptions à virual.university@cavie-acci.org

La rédaction

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.