La communicatrice camerounaise Marylène Owona in #MoiPrésident J-1

[Africa Diligence] Lorsqu’elle crée Kouaba en 2013, Marylène Owona entend surfer sur une Afrique en croissance. Deux ans plus tard, son agence, Prix de l’innovation de la Banque africaine de développement, figure parmi les 50 startup les plus innovantes d’Afrique. Malgré la reconnaissance continentale, l’entrepreneure panafricaine maintient son diagnostic froid sur l’émergence de l’Afrique in #Moiprésident.

« Après avoir travaillé pour Puma et pour Le Figaro, j’ai rejoint une importante agence de communication parisienne où je pilotais les stratégies digitales de comptes tels que Nestlé Waters France », confie-t-elle.

Très vite, l’appel de l’Afrique se fait pressant. Marylène Owona décide de quitter la zone de confort salarial pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Ainsi naît Kouaba, agence digitale panafricaine, spécialisée dans le marketing et les applications innovantes. Son but : optimiser les performances de ses clients en leur délivrant des données à haute valeur ajoutée.

Fondée en 2013, basée à Douala et Paris, la jeune entreprise jouit déjà d’une exposition continentale grâce aux distinctions accumulées durant l’été 2015. Classée dans le Top 50 des startup les plus innovantes par le New-York Africa Institut en août, Kouaba a également reçu le Grand Prix du 1er week-end de l’innovation de la Banque africaine de développement en octobre 2015. Celle qui a accepté de se livrer in #MoiPrésident est aussi lauréate 2015 du Prix Jeune Talent et TIC de l’Organisation des Femmes Africaines de la Diaspora (IFAD).

Artistes, avocats, politiques, universitaires, entrepreneurs, écrivains, journalistes, les jeunes leaders africains de l’édition 2015 de #MoiPrésident ont été rigoureusement sélectionnés par Africa Diligence en raison de leur leadership et de la traçabilité de leur parcours exceptionnel. Ressortissants de 26 pays, ils ont l’ambition et le pouvoir de changer le monde en contribuant à l’émergence de l’Afrique. Le livre #MoiPrésident est à paraître le 1er décembre 2015.

La Rédaction

Leave a Reply