[Africa Diligence] Le 17 septembre 2014, KCG dévoilait son étude du marché bancaire en Afrique subsaharienne. Deux ans plus tard, le cabinet international met à jour ses 10 livrables-pays et y intègre les autres acteurs du marché financier opérant en Afrique du Centre et de l’Ouest : banques centrales, firmes, Etats, collectivités.

La première étude du marché bancaire africain publiée par Knowdys Consulting Group (KCG), en septembre 2014, a principalement été saluée par la communauté financière africaine à cause des focus contenus dans chaque rapport national. 10 focus portant sur : (i) l’assurance des banques africaines, (ii) l’impact de Bâle III sur ces dernières, (iii) le cadre réglementaire en vigueur dans le pays étudié (iv) la fuite des capitaux, (v) le financement du terrorisme, (vi) le blanchiment de capitaux, (vii) les transferts de fonds des migrants, (viii) la percée de la téléphonie mobile, (ix) les établissements de microfinance, et (x) l’émergence de la finance islamique. Ces focus ont, en effet, permis de confronter des experts parmi les plus pointus du secteur, tant en Afrique, qu’à l’international, pour permettre aux clients de bien cerner les marchés locaux et d’anticiper les tendances futures avec plus de lisibilité.

Commander une étude nationale ou sous-régionale standard sur Knowdys.com

Dans la mise à jour de l’étude, au 30 septembre 2016, les analystes de Knowdys passent en revue, non seulement les banques commerciales qui sont au cœur du marché africains des capitaux, mais aussi les autres acteurs importants, au niveau local ; avec, en prime, leurs comportements sur le marché international des capitaux.

Au bout de plusieurs mois de collecte et d’analyse des données, l’enquête détaille enfin comment les Etats, les administrations publiques et les collectivités territoriales de chaque pays opèrent pour se financer auprès des investisseurs étrangers.

Loin de la polémique, l’étude retrace techniquement le comportement des banques centrales des sous-régions étudiées, sur les marchés financiers internationaux, et rend compte de leur comportement vis-à-vis de leurs avoirs en monnaies étrangères.

Commander une étude nationale ou sous-régionale à la carte sur Knowdys.com

 Ces livrables dévoilent les profils à jour des institutions financières non bancaires actives en Afrique de l’Ouest et du Centre, en particulier les sociétés d’assurance, les fonds de pension, les hedge funds, qui viennent ici diversifier leurs activités.

Les grands groupes multinationaux ne sont pas en restent. Les analystes de Knowdys montrent, à partir de cas concrets, comment certaines financent leurs investissements en Afrique en recourant au marché international des capitaux.

Knowdys Database aux côtés des opérateurs économiques

Depuis sa création en 2008, Knowdys Database est mise à jour 24/7 grâce à des données et à des informations issues des recherches primaires et secondaires, des bases de données commerciales et des décryptages effectués en interne par les analystes de KCG. Ce faisant, l’outil scanne la croissance africaine et celles des sociétés actives au sud du Sahara. Au surplus, pour booster la compétitivité des acteurs économiques locaux et internationaux sur les marchés africains, KCG surveille, analyse et produit, de manière express et documentée, des notes et rapports à haute valeur ajoutée dans 12 secteurs clés de l’économie africaine : agroalimentaire, assurance, aéronautique, automobile, énergies, banques, BTP, défense, éducation, industrie pharmaceutique, matières premières et Télécoms.

NB : l’obtention de la table des matières est conditionnée par la création d’un compte client dans les livres de KCG. Pour plus d’informations : welcome@knowdys.com

Dans le même ordre d’idées, lire :

L’étude du marché bancaire en Afrique centrale et de l’Ouest
Le marché de la microfinance islamique en Afrique subsaharienne
KCG étend son enquête aux autres acteurs du marché africain des capitaux

La Rédaction (avec Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici