[Africa Diligence] Pour aller plus loin que le Communauté est-africaine, le dernier rapport de la Commission Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest préconise l’établissement d’une Banque centrale de ladite organisation pour le lancement et la mise en circulation de la monnaie unique pour ses 15 membres. A compter de 2020.

Les pays membres de la Zone monétaire ouest-africaine (ZMAO) la Gambie, le Ghana, la Guinée, le Nigeria et la Sierra Leone avaient initié un plan d’adoption de la monnaie unique en 2000, à la suite à la « déclaration d’Accra et de l’Accord de Bamako ». Ces cinq Etats membres, qui représentaient une population de 190 millions d’habitants et un PIB de 375 milliards de dollars US en 2008, avaient à deux reprises reporté la date de mise en circulation de la monnaie unique dans la ZMAO, alors que le lancement au sein de cette zone devrait compléter celui de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), qui regroupe les huit Etats d’Afrique de l’Ouest ayant en commun le franc CFA.

Parmi les pays concernés, le Liberia et le Cap-Vert, qui ne sont membres ni de la Zone monétaire ouest-africaine, ni de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), sont invités par le Conseil de convergence à se joindre à au moins une des zones monétaires et au Programme de coopération monétaire de la CEDEAO pour le succès de la monnaie unique.

Les membres de la CEDEAO ont demandé à cette Commission de maintenir sa collaboration avec les autres institutions régionales et Etats membres impliqués dans le Programme de coopération monétaire pour s’assurer de la mise en œuvre effective de la feuille de route.

Le Conseil de convergence a, pour sa part, demandé aux Etats membres de « maintenir les politiques fiscales et monétaires appropriées et la mise en œuvre rigoureuse des politiques structurelles et institutionnelles dans le cadre du Mécanisme de surveillance multilatéral, afin de mettre en place une convergence et une union monétaire durables ».

La CEDEAO a été instituée par le traité de Lagos, en mai 1975, par quinze pays de l’Afrique de l’Ouest : Bénin, Burkina, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo. Le Cap-Vert a rejoint la Communauté en 1976, alors que la Mauritanie a quitté l’organisation en 2000.

La Rédaction (avec UEMOA/CEDEAO/LR)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici