[Africa Diligence] Pour le professeur Ababacar MBENGUE, auteur de la préface, « une qualité majeure de cet ouvrage est de rappeler, expliquer et illustrer que dans un univers plus que jamais complexe, l’ignorance ou la sous-estimation des exigences de cette complexité peut mener rapidement du Capitole à la Roche Tarpeïenne.»

Extraits de la préface du professeur Ababacar MBENGUE in de Maroc-Afrique : ils ont trahi le Roi. A paraître le 17 janvier 2015

« Richement documenté, s’appuyant sur de multiples faits et témoignages précis, l’ouvrage de Guy GWETH illustre et décrypte le rôle majeur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la structuration et l’orientation des relations entre le Royaume chérifien et l’Afrique subsaharienne. En effet, nous sommes en présence d’une situation dans laquelle un Homme d’État de stature exceptionnelle, Sa Majesté le Roi Mohammed VI, combine les trois formes de légitimité théorisées par Max Weber : charismatique ; traditionnelle ; rationnelle-légale.

« L’ouvrage de Guy GWETH ne se limite pas à fournir une clé de lecture multidimensionnelle des liens entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne, d’expliquer quand et comment le Roi du Maroc a été trahi ainsi que les graves conséquences prévisibles d’une telle trahison. L’ouvrage propose également une solution totalement pertinente pour sauver de la ruine 15 ans de diplomatie économique marocaine, à plusieurs égards exemplaire.

« Par l’entremise d’une analyse à la concision chirurgicale, Guy GWETH démontre la nécessité pour le Maroc d’adopter une diplomatie globale en Afrique, décrit avec précision les erreurs majeures à éviter et, surtout, fournit une solution concrète à travers une approche géoéconomique globale. L’essai propose ici un exemple concret et complet de ‘management stratégique de la complexité’. Tout est à découvrir dans l’ouvrage. »

Quatrième de couverture

Les 38 ans de règne de Sa Majesté Hassan II ont prouvé, si besoin était, que le Roi du Maroc, descendant du Prophète Mohammed, pouvait être trahi. Y compris par un homme de confiance. En mobilisant le risque Ebola pour demander le report de la CAN-2015, Mohammed VI a-t-il été intoxiqué par ceux qui voient d’un mauvais œil l’expansion économique du Maroc au sud du Sahara ? Cet ouvrage balaye 15 ans de diplomatie économique royale en Afrique noire de 1999 à 2014. Assorti de solutions, il décrypte les conséquences diplomatiques, économiques sportives et symboliques d’un acte manqué dont Rabat n’imagine pas l’impact au sud du Sahara.

Auteur

Ancien de l’Ecole de Guerre Economique et du Centre d’Etudes Diplomatiques et Stratégiques de Paris, Guy Gweth est le fondateur de Knowdys Consulting Group, cabinet de conseil en intelligence économique et stratégique, spécialiste des marchés subsahariens. Responsable du programme « Doing Business in Africa » à l’Ecole Centrale de Paris, il enseigne également la due diligence internationale à l’ESG Paris, l’analyse économique à la BGFI Business School de Libreville et la géostratégie africaine à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

COMMANDER CET OUVRAGE SUR AMAZON

La Rédaction

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour et bonne année depuis Yaoundé!
    Félicitation pour votre site c’est très riche…merci
    Dites de mon point de vue votre analyse que sommairement j’ai pu connaitre sur le Maroc après sa défection sur l’organisation de la CAN me semble pertinente…j’espère qu’ils vont prendre la mesure de cette erreur et faire les correctifs adéquats.
    A votre siège à Yaoundé auriez vous une biblithèque pour le grand publique à l’exemple de la fondation Paul Ango Ela? Pourriez vous aussi être à l’initiative pour un Think Tank à la Camerounaise? …dans quel mesure pourrait on développé le Crowdsulting au pays. Merci bon courage et à très bientôt!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici