[Africa Diligence] En 1973, Woody Allen déclarait au New Yorker : « Si seulement Dieu pouvait me faire un signe ! Comme faire un gros dépôt à mon nom dans une banque suisse… » 40 ans plus tard, MasterCard rêve de battre ses concurrents en faisant faire de petits dépôts à des centaines de millions d’Africains abonnés au téléphone portable. Jugée lente dans les années 70 l’Afrique n’a jamais été aussi mobile qu’en 2015.

MasterCard est une multinationale leader dans l’industrie des paiements. D’après ses documents officiels, « elle exploite le réseau de paiement le plus rapide au monde et tisse des liens entre consommateurs, institutions financières, commerçants, autorités publiques et entreprises dans plus de 210 pays. » L’Afrique représente un marché très important pour cette entreprise technologique qui peut ainsi mettre en place des solutions innovantes de paiement permettant l’accès aux services financiers formels à destination des communautés non bancarisées et défavorisées.

Selon les conseils en intelligence économique de Knowdys Consulting Group, « MasterCard est en train de résoudre une équation passionnante : comment vendre ses produits et services à plus d’un milliard de personnes dont la moitié des 80% n’ayant pas de compte bancaire possède un téléphone portable ? »

Les experts en due diligence de Knowdys, quant à eux, font remarquer que « la stratégie de MasterCard en Afrique va bien au-delà des moyens de paiement, même s’ils restent au cœur de son dispositif. » Pour preuve, l’entreprise a été choisie par l’État nigérian pour la fourniture de cartes d’identité biométriques visant notamment à lutter contre la fraude et la contrefaçon.

Au Kenya, MasterCard a reçu de la Fondation Bill & Melinda Gates une subvention de 11 millions USD, sur trois ans à compter de 2014, en vue d’accroître l’inclusion financière dans le pays, avec la participation de concepteurs locaux. L’entreprise a déjà mis en place un service qui permet aux usagers d’utiliser le paiement mobile pour leurs frais de transport.

En Égypte, MasterCard a noué un partenariat stratégique avec les autorités locales pour contribuer de manière efficace et rapide à l’inclusion financière. La société s’est engagée à fournir les dernières innovations technologiques de paiement et à œuvrer avec le gouvernement pour accroître l’engagement des citoyens dans les politiques publiques. Cette dynamique participe des opérations lancées par MasterCard avec les secteurs public et privé en vue de générer la facilité et la sécurité des paiements électroniques en Afrique.

Gestion d’entreprise, voyages ou shopping, les produits et services MasterCard devraient faciliter la vie des consommateurs locaux « de manière plus simple, plus sûre et plus efficace pour tous » selon la formule de l’entreprise. A terme, estiment les analystes de Knowdys, MasterCard (ou la concurrence!) trouvera la solution idoine qui permettra définitivement de faire basculer le secteur informel vers l’inéluctable bancarisation de tous.

Le n°1 du conseil en intelligence économique et due diligence en Afrique subsaharienne prévient cependant que Visa ne va plus tarder. La bataille s’annonce donc rude dans les téléphones mobiles et… dans les porte-monnaies des Africains.

La Rédaction (avec Knowdys Database)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici