AVIS DE SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTÉRÊTS

[Africa Diligence] Recrutement de deux (02) Consultants Individuels chargés de l’élaboration des Plans en faveur des Populations Autochtones (PPA) des travaux de réhabilitation et d’entretien des routes n° 2 (Bukavu-Mbuji-Mayi), dans les provinces du Sud-Kivu, du Maniema, de la Lomami et du Kasai Oriental, et n° 25 (Niania-Isiro), dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uele, dans le cadre de la préparation du projet Pro-Routes II.

N° Avis : AMI n° 010/MITPR/CI/PRO-ROUTES/2017

Date de l’Avis : 14/08/2017

N° de Don : IDA 57 630 ZR

No. De référence (selon le Plan de Passation des marchés) : FA2, C.1.34 et C1.35

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a reçu dans le cadre du financement additionnel 2 du projet Pro-Routes un crédit de l’Association Internationale de Développement (IDA)  d’un montant total de 125 millions USD, et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ces fonds pour effectuer les paiements au titre des contrats de services de deux (02) Consultants Individuels chargés de l’élaboration des Plans en faveur des Populations Autochtones (PPA) des travaux de réhabilitation et d’entretien des routes n° 2 (Bukavu-Mbuji-Mayi), dans les provinces du Sud-Kivu, du Maniema, de la Lomami et du Kasai Oriental, et n° 25 (Niania-Isiro), dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uele, dans le cadre de la préparation, d’un nouveau projet Pro-Routes II .

Les services de consultant (« services ») consistent à :

  • Une cartographie de la population autochtone dans la zone retenue ;
  • Une estimation de la population autochtone dans la zone retenue ;
  • Une analyse de la situation socio-économique des populations autochtones Batwa et Cwa, de leur mode de vie, des dynamiques sociales (y compris leurs relations avec les populations bantous), de leurs aspirations, des terres et territoires qui appartiennent traditionnellement à ces communautés et dont l’utilisation ou l’occupation sont consacrées par la coutume ; des ressources naturelles dont elles sont tributaires ; etc. ;
  • Une base de données sur la situation de référence ;
  • Une évaluation des répercussions positives et négatives potentielles des travaux de réhabilitation et d’entretien des routes n° 2 (Bukavu-Mbuji-Mayi), et n° 25 (Niania-Isiro), sur ces communautés sur la base d’un processus de consultation et de participation active de ces populations, libre et fondée sur les informations requises, prenant en compte les Organisations de populations autochtones existantes (y compris les conseils des anciens, les notables et leaders tribaux), les femmes et les jeunes. Dans le cadre de cette analyse, le consultant tiendra compte notamment de la vulnérabilité relative des communautés autochtones ainsi que des risques auxquels les exposent les particularités qui les caractérisent, les liens qu’elles entretiennent avec la terre et les ressources naturelles, et le manque d’opportunités qui les pénalise comparer à d’autres groupes sociaux de la collectivité, de la région ou de la société nationale dans lesquelles elles vivent.
  • Un plan en faveur des populations autochtones (PPA) de chaque axe suscité, comprenant des mesures culturellement adaptées et destinées à répondre aux besoins prioritaires pertinents des populations autochtones, ainsi qu’à éviter, atténuer ou compenser les répercussions négatives potentielles des travaux de réhabilitation de l’axe routier suscité sur ces communautés, sur la base des résultats de l’analyse sociale. Ce PPA devra être assorti d’un coût estimatif pour toutes les mesures proposées ainsi qu’un dispositif de suivi-évaluation approprié permettant d’assurer l’atteinte des objectifs visés par ledit PPA.

Le démarrage des missions est prévu à partir du mois d’octobre 2017 pour une durée de 4,5 mois. Les termes de références complets sont disponibles sur le site de la Cellule Infrastructures : www.celluleinfra.org sous l’onglet : « Appel d’offres ».

La Cellule Infrastructures invite les Candidats Consultants Individuels (« Consultants ») admissibles, à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des services (un CV détaillé indiquant l’exécution attestée des contrats analogues, expériences dans des conditions semblables, disponibilité des connaissances nécessaires, une lettre de motivation-2 pages maximum-expliquant les motivations profondes d’intérêts pour la mission, les qualifications et expériences spécifiques pertinentes et similaires à prendre en compte pour l’examen des expressions d’intérêts en vue de la sélection, etc.).

Pour répondre aux exigences des missions, le Consultant devra présenter au moins le profil suivant :

  • Être détenteur d’un diplôme de niveau universitaire en sciences humaines, en sciences sociales, sciences juridiques (bac+5) ou équivalent ;
  • Avoir au moins cinq (10) années d’expérience globale, dont cinq (5) dans le domaine des évaluations sociales ;
  • Avoir participé à au moins trois (3) études en faveur des populations autochtones, dont au moins une (1) en tant que chef de mission pendant les cinq (5) dernières années ;
  • Avoir participé à la réalisation d’au moins une (1) mission dans le domaine des évaluations environnementales et sociales de projets en Afrique centrale pendant les cinq (5) dernières années ;
  • Avoir une connaissance approfondie des Politiques de sauvegarde de la Banque mondiale, notamment l’OP 4.10 et une bonne connaissance des lois de la RDC en la matière ;
  • Avoir une parfaite maîtrise du français écrit et parlé ;
  • Avoir une connaissance de l’anglais serait un atout.

Le consultant devra aussi faire de son affaire tous les moyens matériels et humains dont il aura besoin pour l’exécution de la mission (y compris la restitution des résultats du rapport provisoire du PPA avec les acteurs de terrain). Il devra prévoir d’être appuyé par un sociologue locale.

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale dans le cadre des prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID », Edition Janvier 2011, Version révisée Juillet 2014 (« Directives de Consultants »), relatives aux règles de la Banque Mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.

Un Consultant sera sélectionné, suivant la méthode de « Sélection de Consultants Individuels », telle que décrite dans les Directives susmentionnées ».

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-dessous, chaque jour ouvrable de 9 heures à 16 heures locales.

Les manifestations d’intérêts écrites en langue française doivent être déposées à l’adresse ci-dessous en personne, par courrier ou par courrier électronique au plus tard le 29 août 2017 à 15h 00’ locales (TU+1) et porter clairement la mention : AMI n° 010/MITPR/CI/PRO-ROUTES/2017 – « Recrutement de deux (02) Consultants Individuels chargés de l’élaboration des Plans en faveur des Populations Autochtones (PPA) des travaux de réhabilitation et d’entretien des routes n° 2 (Bukavu-Mbuji-Mayi), dans les provinces du Sud-Kivu, du Maniema, de la Lomami et du Kasai Oriental, et n° 25 (Niania-Isiro), dans les provinces de l’Ituri et du Haut-Uele, dans le cadre de la préparation du projet Pro-Routes II». 

Cellule Infrastructures

70A, avenue Roi Baudouin

Commune de la Gombe à Kinshasa

Tél : +243(0)993152226/+243(0)810102681

E-mail : recrutement.ci@celluleinfra.org  

Pour le Coordonnateur en congé

Damien MANYAMALA

Spécialiste en Passation des Marchés

Télécharger le pdf de l’annonce

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici