[Africa Diligence] Ce tout nouveau concept veut parler à tous, d’une Afrique riche en histoire & culture, encore trop méconnue du grand publique, mais également parler de ce continent plein d’opportunités d’affaires et ainsi les motiver à s’investir dans sa renaissance, notamment en entreprenant, afin de contribuer à une réelle émergence africaine.  

L’African Summer School est la première école basée sur la formation entrepreneuriale avec un regard tourné vers l’Afrique. Elle a pour objectif de promouvoir la pensée des intellectuels africains et de présenter l’Afrique comme terre d’opportunités aux jeunes africains principalement. Cela peut paraître paradoxale, vu les conflits qui se manifestent encore dans certains pays du continent, mais nous croyons qu’il est temps de commencer à renverser la tendance.

Cette formation est destinée aux porteurs de projets de 18-35 ans, de toute nationalité, ayant pour intérêt l’Afrique, son enrichissement socio-économique et son histoire, étant à la recherche d’outils qui leur permettraient – à court, à moyen ou à long terme – de lancer leur activité entrepreneuriale locale (en Europe) ou dans un pays africain.

Durant une semaine de formation résidentielle (du 07 au 14 juillet 2016), une trentaine de personnes suivront des cours et activités pour les accompagner dans leur développement professionnel ainsi que personnel. Une semaine durant laquelle les participants, en plus de leurs études, séjourneront, mangeront et passeront ensemble des moments de convivialité, favorisant ainsi les échanges culturels. L’African Summer School a été créée en 2013.

Au programme de cette première Edition, 3 matières distinctes y seront proposées :

« Afro-Business« , donnée par Mawuna Koutonin, un fervent activiste social pour la Renaissance Africaine qui nous vient du Togo, aidera les plus motivé(e)s, mais aussi les plus sceptiques à se lancer dans l’entrepreneuriat en toute confiance, que leur projet se situe en Afrique ou en Europe. Ce cours à la fois théorique et pratique, couvrira l’utilisation du Business Model Canvas et du business plan (deux outils idéales pour décrire son modèle économique sur papier). Mawuna nous expliquera également le rôle de la Renaissance Africaine dans le business.

« Histoire des Idées Politiques en Afrique« , présentée par Jose Do-Nascimento, le Directeur des Etudes au sein de l’Arpema à Paris (Association de recherche sur les Perspectives de la modernité en Afrique), traitera principalement de deux paradigmes : Le développement vs. La Renaissance Africaine, ce dernier étant proposé comme modèle alternatif au développement. Ce paradigme nous invite à poser la question de la modernité en Afrique en termes de renaissance historique, processus de refondation du tissu social.

« Communication Stratégique & Intelligence Economique« , menée par Annie Mutamba, Professeure à la Haute Ecole de Communication bruxelloise IHECS et Directrice de Meridia Partners, (une agence indépendante, spécialisée dans la défense des intérêts des organisations africaines au sein des institutions européennes et internationales), outillera les participants avec les méthodologies pour déterminer les enjeux de leur communication d’entreprise, pour élaborer son plan stratégique de communication, mais aussi les bonnes pratiques pour la gestion de son image et son positionnement en accord avec les défis socio-économiques Europe-Afrique.

Des entrepreneurs viendront témoigner de leur parcours au terme de la semaine de formation et échanger avec les participants. Une semaine que Guy Gweth, fondateur de Knowdys Consulting Group et président de CAVIE sera invité à clôturer, notamment par la Présentation de son Livre: « Moi Président » sur le thème de L’émergence Africaine, mais aussi comme orateur capable de prononcer des paroles d’encouragement, connaissant mieux que personne le défi qu’est la formation d’entrepreneurs à relever pour l’Afrique.

La formation en classe, sera suivie de 3 mois de travail individuel et/ou de groupe, ce qui permettra à ceux qui ont assistés aux cours, d’approfondir les sujets étudiés à travers leur projet d’entreprise, ou par la remise d’une synthèse écrite de leur expérience. Les projets d’entreprise des participants les plus prometteurs, seront sélectionnés pour le concours interne du « Business Incubator 4 Africa », qui vise à récompenser les meilleures idées d’affaires et de les accompagner dans leur réalisation, par le biais de structures partenaires.

La mission de cette formation est notamment de :

1.    Contribuer à la création d’une vision plus équilibrée du continent africain et de sa diaspora.
2.    Promouvoir une nouvelle jeunesse, par l’entrepreneuriat interculturel (création de liens entre les territoires), consciente des réelles opportunités offertes par les pays africains.
3.    Créer des espaces innovants pour l’interaction entre les jeunes africains issue de la diaspora et d’autres populations, en faveur du dialogue et contre les stéréotypes et les préjugés communs enracinés dans les sociétés locales et mondiales.

Parrain et Marraine de cette 1ere Edition Bruxelloise

Thierry Hot : Il est le fondateur & directeur de publication du magazine panafricain Notre Afrik. Il a également occupé  le poste de CEO du Rebranding Africa Forum, le rendez-vous économique annuel sur l’émergence de l’Afrique à Bruxelles.

Cécile Kyenge a été l’une des premières à croire et à pousser pour que ce projet de formation entrepreneuriale voie le jour en Italie. Madame Kyenge est une femme politique italienne, Membre du Parlement Européen, Vice-Présidente de l’Assemblée Parlementaire Paritaire ACP-UE et ancienne Ministre de l’Intégration au gouvernement italien.

Pour prendre contact avec L’African Summer School Brussels ou pour vous y inscrire :
Site web http://www.africansummerschool.be
E-mail info@africansummerschool.be
Inscription@africansummerschool.be
Twitter : @a2sbxl

Marie-Charlotte Tatepo

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrer votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici